MURMURATION

Textes, composition, interprétation et mix par Rabih Gebeile
Design de couverture par Tatiana Wolska

@ Tous droits réservés

L’album Murmuration est mon premier projet solo composé de guitare électrique, de boîtes à rythme analogiques, de larsens et de voix.

Avec Beirutopia, composé en collaboration avec mes amis de Backbone Party (Alex Augier, Paul Cazenave-Piarrot, Patrick Krdzalin et Arnaud Le Pape), je mettais fin à une période assez particulière pour moi. C’est un album qui parle de mon expérience avec ce chapitre tragique qu’est la guerre de 2006 au Liban, mon émigration en France, la culpabilité d’être parti, la colère et la tristesse engendrées. C’est un album produit avec l’aide de Patrice Mancino (Quixote R.P.M) dans les « traditions de l’art », c’est-à-dire enregistré dans un studio professionnel (OneTwoPassIt, Martial de Roffignac), mixé par un ingénieur son (Eli Janney du groupe Girls Against Boys) et réalisé par Ted Niceley, producteur de plusieurs albums de Noir Désir, Gâtechien, Girls Against Boys et de Fugazi, entre autres.

Murmuration est l’antithèse de Beirutopia.
Il a un aspect très intime. C’est un album que j’ai entièrement produit, de la première note au mix final, entre les quatre murs de mon appartement (je salue d’ailleurs chaleureusement mes voisins). J’avais besoin de créer cette continuité, de livrer un tout. J’avais aussi besoin de sentir chaque étape, chaque écoute et réécoute, chaque modification, de m’entendre dire à maintes reprises « j’abandonne » pour reprendre de plus belle. De le détester un jour puis de l’adorer le suivant. Il marque la fin d’un autre chapitre de ma vie et, bien que court, j’ai mis beaucoup de temps à le terminer. Je l’ai beaucoup laissé traîner car je suppose que j’avais peur de tourner la page.

Vous tous qui m’avez soutenu et qui m’avez supporté durant cette période, je vous remercie.

Sans plus attendre, je vous invite dans mon organisme infecté de la mémoire et sa mécanique, d’eau, de nature, de maladie et de famille, de vols d’étourneaux, d’un Robert Wyatt en bad trip, Arvo Pärt en canon, larsens et Radiohead, nostalgie et Velvet…
C’est avec fierté, soulagement et une forme de confortable mélancolie que je vous présente Murmuration.

 

MURMURATION LIVE

MURMURATION LIVE AM 3

Initialement, cet album très personnel n’avait pas été pensé pour être présenté en live. L’envie de le partager est venue dans un second temps, et avec elle l’idée de créer des performances audiovisuelles en temps réel. Rabih a alors mis en place deux versions live, portant chacune leurs ambiances et leurs approches visuelles propres.

SOLO

Dans la première, il est seul sur scène et assure à la fois le live musical et la projection visuelle. Celle-ci est construite à partir de vidéos qu’il a filmées, modifiées, deformées, glitchées. Ces vidéos réagissent en temps réel aux notes qu’il joue sur sa guitare, aux boucles qu’il enregistre, à la boîte à rythme…

Chaque titre est un tableau, et chaque tableau est unique et éphémère.

MURMURATION LIVE AM 2
MURMURATION LIVE AM 1

COLLABORATION

Le principe : la partie musicale du live de Murmuration est assurée par Rabih, aux guitares, boîtes à rythme et chant, grâce à des loopers.
Alex Augier se charge de la projection du visuel. Grâce au logiciel qu’il a crée, seuls les modules généraux sont programmés. Leur évolution dépend de la musique et évolue en fonction des notes et du son joués : l’image est générée en temps réel.
Aucun live ne se ressemble. La découverte reste totale à chaque performance, et l’expérience est immersive : Rabih et Alex sont placés derrière les deux écrans de tulle qui accueillent les projections, à travers lesquels le public ne les aperçoit que par transparence.

DP-Murmuration-avec-Alex3-hq.jpg
DP-Murmuration-avec-Alex2-hq.jpg

 

PRESSE :

A Découvrir Absolument, Mars 2018
A Découvrir Absolument, Décembre 2017
Compilation ADA n°45, Décembre 2017
Froggy’s Delight, Novembre 2017
Sun Burns Out, Novembre 2017
Beaub FM, Avril 2017

%d blogueurs aiment cette page :